Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Commenter cet article

richardunord 23/11/2016 12:23

Comme tu sembles ne pas avoir le temps les voici par ordre de passage dans ton diaporama :
Oula... il y a beaucoup de photos... pas aisé... allons-y
1) Zygiella x-notata; 2) Ballus sp (chalybeius ?); 3) Anelosimus (vittatus ?); de 5 à 8 Philodromus sp. en position de ballooning; 9 et 10 Diaea dorsata; 11) Pseudeuophrys sp.; 12 et 13 Synema globosum (araignée napoléon); 14 et 15 (ballooning) Philodromus sp.; 16 à 23 Philodromus + Misumena vatia; 18 à 21 Philodromus & Runcinia (ou Xysticus ?); 24 Anelosimus vittatus 25 à 27 Misumena vatia 28 et 29 Philodromus 30 à 32 Runcinia 33 Philodromus... Bon j'ai peut-être loupé un numéro mais tout est là !!

Martine64 27/11/2016 15:03

Merci Richard pour ton aide précieuse !

richardunord 19/11/2016 14:34

Lors de quelques séjours en Alsace, je me suis aussi intéressé aux arachnides des vignobles... J'avais trouvé ceci qui pourrait-être utile :
"Que les épeires, qui marquent dans leur monde comme de très hauts personnages, retiennent l’attention et séduisent les observateurs, rien de plus naturel. Cependant, on aurait tort de dédaigner les humbles. Au milieu de la végétation, sur les murs des villages et même des grandes villes, errent des araignées que leurs faibles proportions conduiraient à faire classer parmi les plus insignifiantes. Ces humbles jouent un rôle dans la nature et servent parfois les intérêts des agriculteurs en opérant la destruction d’une infinité d’insectes nuisibles : tels les théridions. De ces êtres chétifs, les uns forment, de fils simples et brillants, une toile à larges mailles, tandis que d’autres confectionnent un véritable tissu qui repose directement sur des herbes ou qui est fixé aux plantes par des liens plus ou moins irréguliers. D’ordinaire, les théridions se tiennent sous les toiles et se précipitent sur la proie en l’embarrassant de fils. Les femelles façonnent plusieurs cocons pour contenir leurs œufs et elles les gardent dans leurs filets ; certaines espèces édifient un abri en forme de dôme au moyen de corps étrangers retenus par des cordages. Souvent, dans les vignobles, les raisins sont couverts d’une toile si fine qu’elle échappe aux yeux. Walckenaer, le premier, ayant considéré l’animal, le nomma le théridion bienfaisant. Propriétaires de vignobles, à la fois ignorants et ingrats, vous ne connaissez pas le théridion bienfaisant et vous ne vous préoccupez en aucune laçon.de l’immense service dont vous lui êtes redevables. Le théridion vit en partie d’insectes qui portent préjudice à la vigne ; sa petite toile suffit à protéger les raisins contre les attaques de divers animaux très amis des bons fruits, mais ayant crainte de s’embarrasser la bouche de fils d’araignées."

http://fr.wikisource.org/wiki/Page:Revue_des_Deux_Mondes_...

C'est le Theridion "benignum", je crois !...

RV74 12/11/2016 14:49

J'ai cru reconnaître des cirrholus Bacchus ? Me trompe-je? Hips

Martine64 13/11/2016 16:53

Non tu as raison ! C'est tout à fait ça !

richardunord 12/11/2016 14:11

Géniale ta vidéo ! C'est toi qui les a déposées sur les raisins...? Supeerbe !!

Martine64 13/11/2016 16:52

Mais bien sûr mdr !
Le raisin est mis dans les cuves, et au bout d'un moment les araignées remontent à la surface.
On peut les voir facilement ! mais il y a beaucoup de juvéniles.

Archives

À propos

La nature et son petit monde en macro. Faune, flore, insectes et araignées. Pêche de la truite. Les lacs et torrents de montagne. Les lacs de plaine. Rando dans les Pyrénées .